Une question pour passer commande ? Contactez nous au 06 19 55 22 70
(perturbation lié à la COVID-19 avec le transporteur "Mondial Relay")
ICEA Certificato Biologico
Epicerie Bio en ligne
TACA D'OLI
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
TACA D'OLI

L’histoire de l’huile d’olive : des origines issues d’une légende

L’histoire de l’huile d’olive trouve son berceau au sein d’une légende mythologique. Extraite de l’olivier depuis l’Antiquité, cet or vert a traversé tous les âges et toutes les frasques de l’Histoire. Servie à toutes les tables, cette huile exalte toute sa saveur et ses bienfaits. Ses origines méditerranéennes l’ont aguerri à l’épreuve du temps, car elle tire sa force d’un arbuste résistant au froid et à la canicule. L’oléiculture existe depuis plus de 6 millénaires, découvrez la magie de son histoire !

 

L’olivier : emblème de la civilisation méditerranéenne

 

Bercés par la légende de Cécrops, les Grecs ont fait de l’olivier un symbole de force et de protection. En effet, ce premier roi du territoire d’Attique devait choisir entre un fougueux étalon noir offert par Poséidon et un buisson qu’Athéna fit sortir de la terre brulée par le soleil. C’était un arbre immortel, qui nourrit et soigne les hommes. Cécrops trouva l’olivier bien plus utile pour son peuple et il nomma Athéna protectrice d’Athènes.

 

Le berceau de l’huile d’olive : la mer Méditerranée

 

C’est ainsi que les premières traces d’utilisation de l’huile d’olive remontent à 4 000 av. J.-C.. Des navires transportaient d’un port méditerranéen à un autre des amphores d’huile. Ils partaient du Moyen-Orient pour rejoindre les côtes africaines et européennes.

Les hommes s’en servaient d’onguent pour assouplir le cuir et, de combustible pour les lampes en terre cuite. Elle était utilisée aussi pour apaiser les douleurs. 

Ce commerce foisonnant s’effectuait entre les Phéniciens et les Étrusques et il rayonnait jusqu’à l’Inde. 

Sa culture issue de la civilisation minoenne et phénicienne a conquis tout le pourtour du Bassin méditerranéen.

Durant l’Antiquité, ses vertus deviennent si symboliques que de grands empereurs romains l’utilisent pour diffuser la Pax Romana dans les pays vaincus. Cette paix romaine conciliait les autochtones avec les Romains afin de favoriser un mélange des cultures

Les Égyptiens importaient de la Crête de l’huile d’olive pour leurs rituels de purification, les Pharaons en consommaient considérablement. 

Enfin, les textes fondateurs de plusieurs religions évoquent l’olivier comme un éminent protecteur : la baraka dans l’Islam est un symbole de puissance et le rameau d’olivier ramené par une colombe à Noé mit fin au déluge, dans la Genèse. 

 

L’huile d’olive au Moyen-Âge et à la Renaissance

 

Au Moyen-Àge, les Romains ont favorisé l’expansion de la culture de l’olivier et de l’huile d’olive. L’Empire s’étend à toute l’Europe méridionale et les champs d’oliviers aussi. L’oléiculture progresse et les techniques d’extraction et de conservation s’améliorent. Les marchands italiens développent la vente de l’huile d’olive sur les marchés locaux, la Toscane est réputée pour ce commerce. À la Renaissance, l’Italie est le premier pays producteur du monde d’huile d’olive.

Ces huiles riches et aux intenses saveurs ornaient les tables des noblesses européennes. De même, leurs vertus médicinales excellaient dans les domaines suivants :

 

  • Préparations de potions 
  • Onguents pour chauffer les muscles
  • Masque pour nourrir les cheveux
  • Élaboration de savons

 

L’huile d’olive Bio : un retour aux sources

 

Au XIXe siècle, l’huile d’olive continue de se développer et elle séduit le continent américain. Aujourd’hui, ce n’est pas moins de 35 pays qui cultivent les différentes espèces d’oliviers (plus de 200 dans le monde), dont la Californie, l’Argentine ou l’Australie.

C’est pourquoi on désigne l’origine protégée par la législation européenne d’une huile d’olive sous le nom d’Appellation d’Origine contrôlée, AOC, ou Protégée, AOP ou encore une Identité Géographique, IG

 

Elles labélisent le caractère atypique d’une huile en la corrélant avec son terroir d’extraction. Témoin d’un patrimoine et d’un savoir-faire ancestral, le producteur doit œuvrer à respecter la qualité de son huile d’olive.

Néanmoins, de nombreux terroirs ne sont pas encore répertoriés en AOP, le travail est immense et en cours. 

 

L’agriculture biologique, dont le mode de production favorise le respect de l’environnement, rapproche davantage l’homme de l’olivier. Elle œuvre à conserver un sol vivant, d’excellente qualité, et cela, sans ajout de produits chimiques et toxiques. 

 

Toutes les huiles possèdent des saveurs variées et il convient de différencier les types d’huile d’olive vierge ou extra

 

Privilégier une huile d’olive extra vierge bio artisanale

c’est encourager des traditions millénaires au service des futures générations.

 

Et vous, quelles qualités gustatives de l’huile d’olive préférez-vous ? Fruitées, herbacées ou douces ?

Contactez-nous
pour un conseil
une commande 
ou pour un devis

[Form id="6"]

Contactez-nous
pour un conseil
une commande 
ou pour un devis

© 2009-2020 Tacadoli.fr - SARL Good IDEA - Mentions légales - Promotions - Événements - Presse - Emploi - Politique de confidentialité 
Site internet conçu avec ❤️ par la société JAG
usershopping-carttwitter-squarefacebook-squareyoutube-squareinstagram